• Christine / Chris TAAL

Syndrôme d’Asperger et Créativité

Pourquoi c'est chouette d'être une "Aspie"?




Une fois qu’on se connait, qu’on a appris à se gérer, c’est juste formidable d’avoir une ouverture d’esprit à 360 degrés, des idées qui fusent toute la journée, des manières de voir les choses qui n’ont pas été abordées.


Notre regard est large, profond et global.


Des abysses jusqu’aux cimes


Un jour, quelqu’un m’a dit : « C’est étonnant, toi, tu as « un regard sociétal » »


Effectivement, quand quelqu’un parle d’un sujet, moi immédiatement (ou presque, parce que j’ai « l’esprit en escalier »), j’en vois les tenants, les aboutissants, avec une grande lucidité. J’ai aussi la vision de la manière dont on peut le transcender.

Et la raison pour laquelle nous sommes amenés à le traverser.


J’ai l’impression que nous ne sommes pas "câblés" de la même manière.


Ce qui expliquerait d’ailleurs pourquoi nous n’avons pas de repères sur la Terre.


Nous sommes là pour inventer


C’est le propre de l’Homme vous allez me dire, oui, certainement, mais comme l’Homme est sourd, Dieu ou la force créatrice qui nous a engendré·es, la vie quoi, a été obligé de forcer la dose, pour que nous venions démontrer…. Lol ! Pour qu’on ne puisse pas y échapper et que nous soyons contraints de révéler.


Voilà … sauf que pour la plupart d’entre nous, nous étant sentis différent·es depuis que nous sommes né·es, nous nous sommes mis à l’écart au lieu de démontrer.


Mon père me l’avait pourtant dit : « montre l’exemple ».


Créer demain


Oui, nous sommes là pour réveiller l’humanité, lui rappeler que nous sommes ici-bas pour créer demain et non pas pour imiter, rejouer ce qui s’est c’est déjà joué, hier.

Voilà pourquoi nous sommes détachés du monde.


Tout est juste.


Aucun repère, aucune frontière, illimité·es


Relié·es au monde des pensées


Voilà pourquoi, il suffit que nous nous connections à nous-mêmes, que nous rejoignions ce point, ce silence en nous, pour être relié·es au silence du monde, pour « Savoir ».


Voilà ce que l’on appelle être inspiré·es, avoir un « don ».


Se faire confiance


Mais sans la confiance en nous, nous continuons de douter, d’écouter ceux/celles qui ont appris par l’intellect, ceux qui ont lu, qui restent bloqué·es, de fait, dans le passé et qui n’arrivent pas à concevoir que l’on puisse savoir autrement…


A nous d’apprendre à rester aligné·es sur notre ressenti, notre première idée.


« La 1ère idée, c’est la bonne » ; les anciens le savaient.


L'innocence


Je suis très heureuse pour cela, de rendre hommage à ma famille ; longtemps, j’ai été complexée, je leur en ai voulu de n’avoir pas de « culture », de ne m’en avoir pas donnée.

Finalement, grâce à eux, j’ai ce « don » de sentir et du coup de créer, d'être une "terre vierge" pour accueillir les idées qui me viennent sans les juger, d’avoir cette qualité d’innocence qui me permet d’avoir une pensée, là où les autres ne vont pas, pour la plupart (bien sûr, certains mystiques ou philosophes l’ont déjà évoqué mais qui les a écoutés ?)

Ce qui démontre bien, au passage, que le temps n’existe pas pour les idées.


Hors de la dimension du temps


Voilà pourquoi, nous, les repères spatiaux temporels, nous n’en avons pas.

La dyslexie vient certainement aussi de là ...

Ce fameux temps, ces fameux espaces-temporels, ces fameuses limites qui nous font défaut, et pour cause…

Nous sommes hors « dimension ».

Nous sommes là pour créer.

Inventer.


Des créatif·ves-né·es


Notre créativité, notre « audace » est un élément intrinsèque à notre façon de fonctionner.

Nous sommes des créateurs-nés.

Il nous suffit de nous « connecter » à notre source intérieure pour rejoindre la Source universelle.

Voilà pourquoi les génies, voilà pourquoi les inventeurs.

Voilà pourquoi nous vivons seul·es, isolé·es


Si nous n’étions pas isolés du monde, nous n’aurions pas accès à notre intériorité.


Un génie autodidacte


J’ai eu un amoureux par le passé qui était en capacité, après avoir lu une notice, (en allemand s’il vous plait), de démonter une voiture et de la réparer (idem pour un ordinateur)

Une capacité de déduction, d’apprentissage, de concentration, de travail, hors du commun. Autodidacte!

Avec une précision ! Un sens du détail…

Un génie

Qui n’a pourtant de cesse de se dénigrer…


La tête dans les étoiles


Par contre, pendant ce temps, faut pas essayer de nous parler…

Nous ne sommes pas là.

Notre corps oui, pas notre esprit ;

Et nous ne dites pas après « mais si je te l’avais dit », toi tu as parlé, moi je n’y étais pas!


Nous ne sommes pas toujours disponibles, disposés à échanger.


Nous sommes parfois de l’autre côté…


Venu du cosmos


Mon amie Estelle m’a fait un immense cadeau le jour où elle m’a parlé du film « Dernières nouvelles du Cosmos » ; grâce à ce film, j’ai osé faire valoir ce que j’écrivais. Jusque-là, je ne m’en sentais pas la légitimité. Puisque je n’avais pas de références littéraires. Je ne savais pas « comment » j’écrivais. D’où cela me venait…

Grâce à ce film, je me suis enfin autorisée.


Créer ce que l'on cherche


Et cela n’est pas anodin, si aujourd’hui, je crée une structure pour accompagner les personnes en déficit de confiance en elles, à se sentir légitimes, à reprendre confiance en leurs capacités, à valoriser leurs potentialités.


BYCCONSLTING « BeYourCompany » est née.

« Soyez votre entreprise ! » :

www.bycconsulting.com


Accompagner à prendre sa place, voilà sa mission.



Tout est lié et a sa juste place.


Voilà…

Il ne nous reste plus qu’à la réintégrer, cette clé, pour faire valoir un nouveau monde, un monde réinventé :

La Confiance en soi en est la clé.

Et les « Aspergers » ont un grand rôle à jouer.





©Christine/Chris TAAL

www.chris-taal.com

Pour vous servir

31 janvier 2019


© 2019 par B.Y.C Consulting . Créé par 22h04.com . Mentions légales

  • b-facebook